Blépharoplastie – Chirurgie des paupières

Ma philosophie :

La correction du regard nécessite une grande expérience de la chirurgie faciale et ne peut-être conçue de façon simpliste.

Ce n’est pas parce que l’on va réséquer de la peau sur une paupière supérieure que l’on va embellir un regard fatigué. Il y a des cas où il s’agira plutôt de remodeler la forme du sourcil, soit en le rehaussant s’il est affaissé, soit en recréant le bombé de la paupière supérieure et de la tempe par une technique de lipostructure (greffe de cellules graisseuses vivantes).

La blépharoplastie est l’intervention de chirurgie esthétique permettant de traiter l’excès de peau sur la paupière supérieure, lié au relâchement des tissus et de traiter la paupière inférieure pour les poches, liées à la saillie de la graisse orbitaire à travers la peau mince devenue atone.

Le but de la blépharoplastie est de supprimer ou de réduire ces imperfections palpébrales (excès cutané, poches graisseuses, rides…).

Cette intervention peut être associée à une chirurgie de rajeunissement du visage comme le lifting cervico-facial ou fronto-temporal ou encore des actes de médecine esthétique comme les peelings ou les injections.

Mieux comprendre la blépharoplastie

L'intervention chirurgicale de blépharoplastie supérieure corrige la paupière supérieure. L’excès de peau est enlevé de façon simple par une résection elliptique dans le pli palpébral supérieur ou triangulaire dans l’angle externe. Elle entraîne une cicatrice extrêmement discrète. C’est un geste léger qui peut être pratiqué sous anesthésie locale en ambulatoire.

L'intervention chirurgicale de blépharoplastie inférieure corrige la paupière inférieure par le traitement des poches palpébrales. Pour cette chirurgie nous privilégions la technique TRANSCONJONCTIVALE qui permet d’enlever l’excès de graisse sans aucune cicatrice externe.

Les suites opératoires d'une chirurgie des paupières inférieures, quand celle-ci est pratiquée de façon isolée, font de la blépharoplastie par voie transconjonctivale, une intervention simple à vivre pour le patient. Elle est souvent associée à un relissage de la peau de la paupière supérieure au laser CO2 fractionné et à un comblement des cernes par injection de cellules graisseuses vivantes (lipofilling).

C’est seulement dans les cas où il faut pratiquer un vrai lifting de la paupière et de la pommette que l’on appelle lifting médiofacial, que le chirurgien fera une cicatrice au ras des cils se prolongeant vers la tempe. Dans certains cas très précis, Le Dr Niforos peut effectuer une vraie remontée des tissus en venant s’amarrer au rebord osseux orbitaire. Les suites opératoires en sont plus longues que pour une blépharoplastie simple et sont marqués par un œdème de plusieurs semaines.

Les résultats définitifs sont jugés à 6 mois.