FUE et Implants Capillaires

Greffe de cheveux par implants capillaires FUE/dw_h1]
L’apparition des microgreffes a transformé la chirurgie capillaire. Elle permet en effet de réduire l’importance des interventions et les cicatrices résiduelles tout en augmentant le naturel du résultat.

Toutefois, il n’existe pas une technique unique qui puisse être appliquée à tous les cas.

Le principe en revanche est toujours le même : prélever des cheveux (en unités folliculaires) dans la région de la couronne hippocratique, où l’on est assuré qu’ils ne tomberont jamais, pour les transposer dans les régions du front et de la tonsure.

Indications pour une greffe de cheveux

Il convient de bien analyser chaque cas et de savoir prendre en compte plusieurs paramètres : importance de la calvitie, souplesse du cuir chevelu, qualité des cheveux, désirs du patient. En fonction de son âge et de l’évolution de la calvitie, on en déduira le protocole le mieux adapté à chaque cas.

La plupart des interventions se font sous anesthésie locale.

L’intervention se pratique en « ambulatoire ». Les cheveux sont prélevés au niveau de la zone donneuse postérieure, soit par cicatrice linéaire (technique de greffe FUT ou follicular unit transplantation), soit par extraction folliculaire (technique de greffe FUE ou follicular unit extraction). Les bandelettes de cheveux prélevées sont découpées en microgreffons d’unités folliculaires. Les microgreffons ne comprennent que 1 à 2 cheveux. Après l’intervention le patient retourne à son domicile.

Différence entre la technique FUT et FUE

Avec la technique FUT, le praticien prélève une bande de cuir chevelu longue de 8 à 10 cm et large de 1 à 2 cm. Elle « sera débitée » en petits fragments contenant chacun un à trois cheveux (microgreffes).

La technique FUE consiste dans la zone de prélèvement, à prélever cheveu par cheveu par un microcarottage. Autant de perforations sont pratiquées dans la région dégarnie permettant l’implantation des greffons. Une petite croûte se formera sur chaque implant qui tombera après deux semaines environ, entraînant la chute du cheveu implanté qui repoussera vers le 3e mois. Les cheveux repoussent à partir de trois mois après l’intervention et pendant un an, date à laquelle on pourra juger du résultat. Plusieurs séances sont nécessaires sur le même site récepteur pour obtenir une densité convenable.

Quand pratique-t-on la FUE ou bien la FUT ?

L’intérêt de la bandelette est que l’on peut prélever beaucoup de cheveux rapidement avec une rançon cicatricielle minime (la cicatrice doit, quand elle est bien faite, n’être qu’un filet blanc caché dans les cheveux au dessus de la nuque).

Le FUE lui, est intéressant quand il s’agit de prélever des cheveux chez des sujets à la chevelure fine ou par des zones à regarnir limitées. En effet, dès qu’il s’agit de grandes sessions, cette technique présente plus d’inconvénient que d’avantage car elle va entraîner un vrai appauvrissement en cheveux de la zone donneuse en augmentant beaucoup le temps opératoire pour un résultat esthétique équivalent.

Important : seuls les chirurgiens sont habilités à pratiquer la technique de la bandelette dans des établissements agréés, c’est la raison pour laquelle vous vous verrez proposer la plupart du temps une séance de FUE.